A l’heure où la guerre des talents fait rage dans de nombreux secteurs et bassins d’emploi, de nombreuses PME comme des grands groupes choisissent de mettre en place un programme d’Employee Advocacy pour booster leur marque-employeur.

Quels sont les bénéfices d’un tel dispositif ? Comment intégrer l’Employee Advocacy à la stratégie d’attractivité et de visibilité de votre entreprise vis-à-vis des candidats ?

#1 Impliquer et engager ses collaborateurs

Faire de ses collaborateurs des ambassadeurs n’est pas nouveau. En revanche, la dynamique a changé et l’essor des réseaux sociaux a accéléré le mouvement. Le paradigme et la philosophie changent : le collaborateur prend la parole et revendique (ou non) publiquement son attachement à l’entreprise.

Les collaborateurs ont un nouveau rôle et une responsabilité : ils sont les porte-parole de l’entreprise. Avant d’en arriver là, les collaborateurs doivent se sentir impliqués, mobilisés et engagés au sein de leur entreprise et cela passe par, entre autres :

  • la définition d’une culture d’entreprise,
  • une communication interne régulière et transparente,
  • un environnement de travail dans lequel le collaborateur saisi clairement ses enjeux, ses avantages et où il se sent reconnu et valorisé pour son travail et sa personnalité
  • des ateliers/team building
  • des formations en interne
  • etc.

Le collaborateur va alors volontairement partager les contenus de son entreprise : son intérêt est personnel et aura d’autant plus de valeur aux yeux de ses pairs. En aucun cas le collaborateur doit se sentir contraint de partager : il doit se sentir inspiré, naturellement. C’est ça le secret de l’EA !

#2 Répondre aux attentes des candidats

62 % des utilisateurs de Glassdoor s’accordent à dire que leur perception d’une entreprise s’améliore après avoir vu un employeur répondre à une évaluation.  (Glassdoor US Site Survey, January 2016)

Avant de postuler pour un emploi, les candidats se renseignent en amont via des sites de recrutement comme LinkedIn, IndeedGlassdoor ou bien directement sur le site internet de l’entreprise et ses réseaux sociaux. Ce qu’il va y trouver est déterminant pour la suite de son processus.

Les candidats cherchent avant tout des témoignages d’anciens ou d’actuels employés. Les futurs collaborateurs de l’entreprise font davantage confiance aux témoignages de leurs pairs qu’à la communication corporate de l’entreprise.

#3 Décupler l’impact et l’influence de ses contenus

La prise de parole des collaborateurs sur les réseaux sociaux peut faire bouger les lignes : nous le constatons avec l’émergence de comptes Instagram comme Balance Ton Agency qui souligne cette libération de la parole.

Si l’on constate la force de frappe et le côté quelque peu “tribunal populaire” de ces comptes Instagram qui dénoncent et critiquent l’agissement de certaines entreprises, cela est aussi valable dans l’autre sens. Des critiques constructives et positives soulignées par des témoignages peuvent avoir une pleine puissance une fois relayées par des collaborateurs de l’entreprise en question.

La force du programme d’EA est la caisse de résonance qu’elle offre à l’entreprise. Cette prise de parole libre et naturelle des salariés partagée sur leurs réseaux sociaux est le reflet de la culture d’entreprise. En prenant la parole en sa faveur, le collaborateur est garant de la réputation de l’entreprise.

Les contenus de l’entreprise partagés par les collaborateurs ont une vraie force de frappe. Selon une étude menée par Social Media Today, les publications des salariés sur les médias sociaux génèrent 8x plus d’engagement que celles des employeurs. Être relayé sur les réseaux sociaux de son collaborateur, c’est aussi multiplier les points de contact et augmenter l’audience des contenus.

Tips avant de se lancer dans un programme d’Employee Advocacy

Avant de se lancer, il est nécessaire de bien connaître ses employés, de prendre le pouls de la satisfaction des collaborateurs et de leurs habitudes de communication à travers la réalisation d’enquêtes en amont, par exemple.

Un programme d’Employee Advocacy efficace passe par :

  1. Une bonne compréhension des bénéfices pour vous et vos collaborateurs  
  2. La définition des contours du programme d’ambassadeurs 
  3. La conception d’une stratégie de contenus efficace
  4. L’animation de son réseau de collaborateurs-ambassadeurs
  5. La mesure des résultats pour améliorer en continu son programme

Pensez-vous mettre en place un dispositif d’Employee Advocacy au sein de votre entreprise ? 

PS : On parle aussi d’Employee Advocacy sur LinkedIn !

Articles Récents