Terme largement galvaudé, énième méthode appliquée à tous les étages de nos entreprises, le Design Thinking est censé révolutionner, optimiser le processus de création. Où est l’imagination, la disruption, l’innovation dans le fait de mettre en œuvre la même méthode partout, tout le temps ?

LA recette miracle pour innover

Le concept du Design Thinking est de métamorphoser la démarche habituelle de réflexion – à un problème doit exister une solution – via un travail d’observation visant à élargir le champ des idées. Concrètement, il s’agit d’appliquer une philosophie et des techniques utilisés par les designers dans le but de résoudre certains problèmes des utilisateurs grâce à des solutions innovantes.

Cependant, à mesure que le Design Thinking se répand dans les organisations, sa fonction première est détournée et les designers écartés du processus au profit de consultants qui appliquent à tous les sujets, rigoureusement, une méthodologie désincarnée. Bruce Nussbaum, auteur du livre Creative Intelligence qualifie le Design Thinking d’« expérience ratée » car « trop bien intégrée » dans les entreprises américaines, transformant le processus en un outil  « linéaire et fermé ».

En gagnant du terrain, le Design Thinking a peu à peu perdu son identité et son efficacité. Victime de son succès, il est désormais devenu difficile de définir précisément le Design Thinking, tant ce dernier est appliqué dans tous les secteurs dès qu’est identifié un problème rencontré par des utilisateurs. Théorie du Design ? méthode de créativité ? outil managérial ? process ?

Utilisé à bon escient, avec intelligence et adaptation, le Design Thinking est une méthode efficace. Mais un remède magique capable de régler toutes les problématiques d’innovation d’une entreprise… certainement pas.

Sortir du cadre en suivant toujours la même notice

Peut-on favoriser la création et stimuler l’imagination en réutilisant toujours la même méthode ? En suivant tous le même chemin pour innover, innove-t-on vraiment ?

Jean-Pierre Léac, responsable de l’innovation chez Nord France Innovation Développement soulève le problème essentiel de ce processus de création en pointant son « incompatibilité avec la culture organisationnelle des entreprises » dépouillant le Design Thinking « du désordre, du conflit, des échecs, des zones de flou et des boucles de rétroactions inhérents au processus créatif… ».

Chaque entreprise a sa propre culture. Chaque service, chaque métier, comporte des particularités qui sont autant de carcans, mais aussi de catalyseurs, de l’innovation. Il est donc nécessaire de prendre en compte les spécificités de chaque groupe, de replacer l’humain au cœur du processus, pour se poser la question de l’adéquation du Design Thinking à chaque situation.

Innover, ne serait-ce pas finalement, s’affranchir des tendances et adopter une méthode qui nous convienne, que l’on juge efficace pour son activité, son équipe ?

Nous sommes très nombreux à l’utiliser, encore plus à en parler mais qui sait réellement ce qu’est le Design Thinking ?

Le Design Thinking est apparu dans les années 1980 à Stanford, en Californie, d’abord dans le secteur informatique avant de séduire de nombreux domaines d’activités.

Il existe plusieurs écoles : celle en 3 interrogations de Tim Brown, CEO de IDEO, entreprise connue pour avoir imaginé la dernière souris d’Apple, ou encore celle des 7 phases de Rolf Faste. Cependant, c’est le processus de l’université de Stanford qui est le plus employé.

Le Design Thinking en 5 étapes selon l’université de Stanford

  • Empathie

    se mettre à la place de l’autre, explorer les contraintes, les attentes et les besoins des utilisateurs

  • Définition

    délimiter le problème, le « pourquoi ? », cibler un ou plusieurs défi(s) sur la base des attentes de l’étape précédente

  • Idéation

    générer plusieurs idées afin de résoudre le problème posé à la manière d’un brainstorming

  • Prototypes

    construire une « maquette » rapide et facile à mettre en œuvre, pour recueillir les retours des utilisateurs, modéliser et tester

  • Lancement du projet

    comprendre les avis des utilisateurs, montrer en créant des expériences, recadrer, redéfinir et remettre à plat

Articles susceptibles de vous intéresser
Demandez nous conseil

“En 30 minutes je vais tout passer en revue avec vous pour comprendre votre besoin” — Charlotte, Directrice